mar 28 juin 2022
15.7 C
Paris

Paris | La ruée vers « le mixte » | Morland, un immeuble d’un genre nouveau

On l'avait vu avec la Villa M, la mixité des usages devient la norme. Commerces, logements, bureaux, auberge de jeunesse, piscine et agriculture urbaine, le tout sur un espace déjà existant ? L'ancienne cité administrative du boulevard Morland (Paris Centre) s'offre une seconde vie d'une grande singularité.

Must read

Habiter, travailler, faire du sport ou prendre un verre en terrasse dans le même lieu. Voilà tout le défi relevé par le nouvel « immeuble-quartier » Morland. Six ans après avoir été retenu dans le cadre de l’appel à projets urbains innovants, Réinventer Paris, Morland Mixité Capitale porté par le promoteur Emerige voit le jour en cette fin de printemps.
Comme son nom l’indique, la spécificité de ce projet c’est la mixité. Par mixité s’entend une pluralité des usages et des activités au sein d’un même espace. Exit le vieil immeuble de bureaux de l’ancienne préfecture. Réhabilité plutôt ! Place à un lieu multi-usage sur plus de 40 000 mètres carrés, qui abrite tout à la fois une piscine, une auberge de jeunesse dernier cri, un hôtel (So), des logements sociaux et mixtes, des bureaux et surtout, surtout, un superbe toit-terrasse doté d’une vue à 360° sur Paris qui n’a rien à envier à celle de la tour Eiffel !(…)
Une piscine et une salle de fitness

L’étage inférieur du bâtiment principal est réservé au sport. Il abrite une piscine et une salle de fitness. Ouverte aux clients de l’hôtel et aux abonnés, la piscine l’est aussi aux écoles du quartier.

Un jardin, des commerces et une crèche

Avec l’idée d’amener de la vie au ras du sol, le rez-de-chaussée et sa cour intérieure abritent des commerces, dont un marché alimentaire, une crèche associative de 66 places et même une galerie d’art, mixité des activités oblige !

Un hôtel et un restaurant aérien

Lieu de destination, le restaurant de l’hôtel bénéficie d’un superbe toit-terrasse au 16e et dernier étage. Il se veut ouvert à tous puisque tout le monde, y compris les non-clients, pourront venir y prendre un verre ou s’attabler.
Les miroirs kaléidoscopiques imaginés par l’artiste danois Olafur Eliasson renvoient une image défragmentée du ciel et la vue à 360° sur Paris n’a rien à envier à celle de la tour Eiffel… d’autant qu’un ascenseur permet d’y accéder !

Une auberge de jeunesse

Le superbe bâtiment vitré jonché sur 4 colonnes surplombe le boulevard Morland et fait la fierté architecturale du lieu. C’est l’extension phare au projet initial. Il abrite une auberge de jeunesse de 400 lits et un bar-restaurant où il n’est pas nécessaire d’être client de l’auberge pour s’attabler ou prendre un verre… Le lieu appelle au chil et à la détente !

Des bureaux sur plusieurs étages

C’est l’héritage de l’ancien immeuble. Totalement réhabilitée, une partie de la tour principale du bâtiment en forme de H abrite des bureaux sur plusieurs étages : open spaces, coworking, les espaces sont ouverts et appellent au calme.

Des logements pour tous

Sociaux, mixtes ou libres, (…)

Agriculture urbaine sur les toits

Sur les 4000 mètres carrés de toiture, on trouve de l’agriculture urbaine ainsi qu’un ingénieux système de phytoépuration permettant la récupération des eaux grises de l’auberge de jeunesse, filtrées et réutilisées pour alimenter les différentes cultures. (…) Lire la suite sur Paris
SourceParis.fr
- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :