Cette startup américaine veut ouvrir un hôtel dans l’espace

Le tourisme spatial est un marché plein d'avenir mais qui reste encore largement à défricher, suscitant un excitant bouillonnement d'idées. Reste à trouver les fonds pour bâtir les futurs hôtels orbitaux…

0

Une start-up californienne, Orbital Assembly Corporation, a annoncé cette semaine que son premier « hôtel » spatial baptisé Pioneer sera opérationnel dès 2025. La station pourra accueillir jusqu’à 28 touristes pendant deux semaines, dans un environnement à faible gravité (il sera possible de boire du café dans une tasse et de dormir sans être attaché au lit).

@ credit Orbital Assembly Corporation

La concurrence de la NASA

L’entreprise voit encore plus grand avec son projet de station Voyager, dont l’ouverture est programmée quelques années plus tard. Ce sont 400 invités qui admireront notre planète depuis son orbite ! Pour atteindre rapidement la rentabilité, Orbital Assembly prévoit de mettre en place un mix entre tourisme, activité scientifique et commerciale. Voilà de beaux projets prometteurs, mais la date de 2025 parait extrêmement optimiste par rapport au calendrier de la NASA.

@ credit Orbital Assembly Corporation 1

La station spatiale internationale (ISS), qui héberge des astronautes américains et européens, devrait en effet être remplacée en 2030 par de nouvelles infrastructures orbitales. En décembre dernier, l’agence spatiale américaine distribuait 415 millions de dollars à trois entreprises (Blue Origin, Nanoracks et Northrop Grumman) pour développer ces stations destinées aussi bien aux expériences scientifiques qu’à l’accueil de touristes.

Cette initiative de la NASA n’empêche pas d’autres entreprises de se lancer à l’assaut de l’espace, même si elles font face à des coûts astronomiques pour l’envoi de touristes, mais aussi pour la construction à proprement parler de leurs hôtels. (…) Lire la suite sur Journal du Geek

- Publicité 4 -