Publicitéspot_img
jeu 29 juillet 2021
22.8 C
Paris
Accueil Monde

Suisse | Pour Joe Biden et Vladimir Poutine, l’hôtellerie genevoise sort de sa torpeur

Terrassés par la pandémie, les hôtels genevois observeront cette semaine un regain d’activité. L’impact financier s’annonce limité mais les acteurs touristiques espèrent profiter de l’événement pour marquer les esprits

14

Deux nuits. Pas une de plus. Les hôtelières et hôteliers genevois sont bien conscients que l’effervescence qui régnera dans leurs établissements durant le sommet Biden-Poutine sera éphémère. D’autant plus qu’en raison des restrictions sanitaires l’événement attirera beaucoup moins de monde qu’en temps normal.

Selon les estimations de la Fondation Genève Tourisme, 1000 à 1200 délégués devraient se déplacer pour la rencontre prévue mercredi entre le président américain et son homologue russe. Un millier de journalistes sont également attendus. «C’est à peine en volume la moitié d’un congrès associatif comme celui de la cardiologie, par exemple. En 2019, on en aurait rigolé et on aurait dit: ça dérange nos hôtels», commente Thierry Lavalley, directeur du Fairmont Grand Hotel Geneva. Avant de lâcher: «C’est néanmoins la meilleure chose que nous ayons eue à nous mettre sous la dent ces quinze derniers mois.» (…) Lire la suite sur Le Temps (réservé aux abonnés)

Translate »