mar 28 juin 2022
25 C
Paris

Hommage | Adieu à Roberto Wirth, âme de l’hôtel Hassler

Propriétaire et directeur général de l'un des premiers cinq étoiles romains, il a consacré sa vie à l'hôtellerie de luxe. Né sourd, il a fondé le Centre d'assistance Onlus pour les enfants sourds et sourds-aveugles

Must read

La nouvelle de sa mort est arrivée avec un message de ses enfants, Roberto Junior et Veruschka : « C’est avec une profonde tristesse et une grande émotion que nous vous annonçons le décès soudain de notre père, Roberto Enrico Wirth « .

Roberto Wirth, pour Rome, n’était pas un homme ordinaire. L’entrepreneur était propriétaire et directeur général de l’hôtel Hassler, l’un des premiers hôtels cinq étoiles romains, qui surplombe la Via Condotti du haut de la Place d’Espagne. Son histoire est une histoire de famille : fils d’une dynastie d’hôteliers suisses de Suisse et d’Allemagne, Roberto Wirth a consacré sa vie à l’hôtellerie de luxe, avec le Hassler  Rome, mais aussi avec le resort de luxe Borgo Bastia Creti en Ombrie et encore avec l’hôtel Vannucci à Città della Pieve.

(…) Sourd de naissance (il s’exprime en langue des signes), il fonde le Centre d’Aide aux Enfants Sourds et Sourds-aveugles Onlus et s’engage dans de nombreuses actions de sensibilisation sur le sujet.

Cette condition ne l’a pas empêché d’obtenir quatre diplômes, de parler trois langues et de mener une vie de grand succès professionnel. Une vie qui, depuis l’époque où son père Oscar dirigeait l‘hôtel Eden avant même l’expérience Hassler, est consacrée à l’hôtellerie et au tourisme. (…)

Un extrait de l’article de La Repubblica, Rome

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :