lun 15 août 2022
18.5 C
Paris

Cinq hôtels décalés au cœur de la vieille ville de Nantes

De passage à Nantes ? Ces dernières années, quelques audacieuses enseignes ont comblé le vide hôtelier. Cinq adresses à prix doux pour séjourner dans la cité des ducs de Bretagne le temps d'un week-end.

Must read

Sur les bords de la Loire et de son affluent l’Erdre, Nantes se rêve marine, bretonne. Mais elle est bien ancrée en Loire-Atlantique, avec en son cœur le Bouffay, quartier historique. Miraculeusement préservé pendant la seconde guerre mondiale, avec le château des ducs de Bretagne, la cathédrale Saint Pierre-et-Saint-Paul et le long de ses ruelles étroites des maisons médiévales, loin d’être un quartier musée, l’hyper centre, comme l’appellent les Nantais, réputés pour leur sens de la fête et de la convivialité, alignent restaurants, bars, boutiques branchées. Non loin, l’Hôtel de Ville disparaît, l’été, sous les milliers de camélias importés du Japon, au début du XIXe siècle par son maire, Ferdinand Favre, passionné de botanique. Nos bonnes adresses.

L’Hôtel

Un nom minimaliste pour ce boutique hôtel 3 étoiles qui l’est tout autant. Épuré, design, les tons colorés choisis par l’architecte lui donnent bonne mine. Son voisin immédiat pile poil en face, le Château des ducs de Bretagne. Et non loin, la gare. Hyper sympa, les chambres au dernier étage avec terrasse pour contempler plein cadre, le château et les jardins. Le soir, dans le bar-lounge cosy, on prend un verre accompagné, si la flemme de ressortir nous gagne, de quelques en-cas qui tiennent lieu de dîner. Les clients motorisés peuvent, lors de leur réservation, demander une place dans le parking intérieur. Un plus dans ce quartier où le stationnement tourne vite au cauchemar. À disposition dans le mini-business center d’un iMac et d’une imprimante. Adresse idéale, à mini-prix, pour se balader à pied, d’un lieu historique à un autre. Seule réserve, le petit déjeuner frôlant les 14 €. 31 chambres à partir de 69 €.

L’hôtel, 6, rue Henri IV, 44000 Nantes. Tél. : 02 40 29 30 31.

Sōzō

Situé à proximité de Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes, l’hôtel Sōzō a été conçu dans une chapelle datant du XIXe siècle. Sōzō / Photo presse

Sōzō du japonais « création, imagination », définition qui colle au lieu, chapelle désaffectée du XIXe siècle métamorphosée en quatre étoiles avec hauteur vertigineuse sous plafond, voûtes, ogives et vitraux d’origine. Forcément on dort comme un ange dans ce lieu à l’empreinte religieuse que chamboule le mobilier contemporain d’Ingo Maurer, Starck, Paulin, Eames, les frères Bouroulec, etc. On marcherait presque sur la pointe des pieds en chuchotant mais l’accueil chaleureux gomme l’aspect solennel. Bienvenue, après une journée à arpenter la ville, l’espace bien-être avec hammam, sauna, ice room, douche sensorielle et courte carte de soins aux prix raisonnables avant de s’installer, ravi dans le saint des saints… sa chambre. La vue sur le jardin botanique ajoute aux charmes du Sōzō. 27 chambres à partir de 109 €. Coup de cœur pour la «Tentation», révélant les voûtes de la chapelle et son vitrail rond au-dessus du lit.

L’ OKKO

Designées par Patrick Norguet, les chambres de ce quatre-étoiles conjuguent esthétisme et fonctionnalité, praticité et élégance. OKKO / Photo presse

Pour implanter son premier hôtel au concept très urbain avec comme slogan « Quatre étoiles et aucun nuage », Olivier Devys, ex Accor, a jeté son dévolu sur Nantes, à deux pas du château, du musée des Beaux-Arts, récemment restauré, du marché de Talensac, de la gare et du Jardin des Plantes. Situation de rêve ! Pariant, en période non « virussée » sur la convivialité, l’échange et le partage, le Club est le cœur battant de l’Okko où le soir les hôtes lisent le journal local, partagent un verre, grignotent gracieusement quelques spécialités régionales, échangent leurs bons plans autour du buffet et de la machine à café, un peu comme au resto universitaire, version chic ! Le matin, on y savoure son petit déjeuner, buffet en majorité bio et 100 % local Les chambres au design très contemporain, avec leur amusant bloc salle de bains, très fonctionnelles, bien équipées et insonorisées assurent un sommeil de qualité après une halte à l’espace bien-être. 80 ch, à partir de 87 €.

Oceania Hôtel de France Nantes

C’était l’hôtel de France (d’où le nom), dans une superbe demeure du XVIIIe siècle, un temps fleuron nantais où descendaient les stars en tournage, Jean Marais, Mireille Darc ou Jacques Demy. Fatigué, démodé, racheté par le groupe breton Oceania, il mérite de nouveau ses quatre étoiles. Restauré, il conserve ses marques de fabrique, parquet, piano dans le lobby, lustre imposant, statues. Son classicisme de bon aloi, un peu convenu dans les chambres, matche avec son environnement, Château des Ducs de Bretagne, vieux quartiers dont la très vivante place Graslin et le Passage Pommeraye, galerie marchande, datant de 1843 et classé aux Monuments Historiques. Bon point pour les produits de courtoisie Rituals. Un conseil, même si le petit déjeuner est plus que correct, allez le prendre à côté à La Cigale, LA brasserie nantaise avec sa salle Art déco remarquable. Il est formidable et se métamorphose en brunch le week-end. Attention de bien réserver à l’Oceania Centre et non à celui de l’aéroport. 72 chambres à partir de 84 €. Coup de cœur pour la 524 au 5 e étage avec sa grande terrasse offrant une vue imprenable sur Nantes.

Radisson Blu Hotel

Le Radisson Blu Hotel est installé dans l’ancien palais de justice de Nantes. Radisson Hotels / Photo presse

Installé dans l’ancien palais de justice – 1852- chancelant, métamorphosé par Jean-Philippe Nuel, architecte parisien, le Radisson Blu a totalement changé la donne et l’allure de ce quartier, entraînant une envolée des prix de l’immobilier. Impressionnant de gravir les marches dominées par les colonnes et le péristyle imposants qui menaient à la salle d’audiences. Dans ce décor solennel et un rien intimidant siège désormais le restaurant l’Assise, tandis que le bar, Le Préambule s’étale en place de l’antichambre où patientaient les prévenus et leurs conseils pendant les procès. Spa, hammam et salle de fitness se partagent aussi cet espace. Ouvert fin 2012, cet excellent spot, de par sa situation, à quelques minutes à pied des sites dignes d’intérêt, montre déjà quelques signes de fatigue auquel il conviendrait de remédier. 142 chambres, dont 20 suites. À partir de 115 €.

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »