Laurent Taïeb veut faire de l’hôtel La Poste du Louvre “un lieu de vie”

Laurent Taïeb, 55 ans, autodidacte, ancien producteur de cinéma, a créé en 2010 un groupe d'hôtellerie de luxe accessible. Les hôtels qu'il livrera bientôt à Paris mettront la restauration à l'honneur. Il est l'invité du Club entrepreneurs Challenges - Grant Thornton.

15

Challenges – Vous avez un parcours étonnant. Racontez-nous!

Laurent Taïeb – Je suis arrivé en France en 1974, dans une situation compliquée. J’ai fait plein de petits métiers. En 1992, j’ai ouvert le Café du Trésor, un succès immédiat. Puis j’ai créé les productions du Trésor avec Alain Attal, le restaurant Bon avec Philippe Starck, et Lô Sushi avec Andrée Putman. Et en 2003, grâce à Yves Carcelle, alors PDG de Louis Vuitton, j’ai ouvert le restaurant Kong, à la Samaritaine.

Comment avez-vous décroché l’hôtel de La Poste du Louvre?

Je me suis associé à 50% avec Novaxia. Ce qui a fait la différence, c’est d’avoir proposé un ensemble d’hôtellerie-restauration, sans dissocier les deux. Et nous avons investi plus de 32 millions d’euros au total, dont 16 millions que nous avons empruntés. J’ai mis les trois quarts de ce que j’ai gagné en vingt-cinq ans dans la restauration et l’immobilier. L’hôtel 5 étoiles ouvrira fin 2021 ou tout début 2022, avec des chambres à partir de 380 euros la nuit.

Quid de l’hôtel des tours Duo?

Il sera livré au printemps 2022, dans le XIIIe arrondissement, avec des chambres offrant chacune une vue exceptionnelle sur tout Paris, à partir de 220 euros. J’ai grandi dans une tour HLM qui s’arrêtait au 16e étage. Cet hôtel, qui démarre au 17e étage, réalise un rêve. (…) Lire la suite sur Challenges