jeu 11 août 2022
24.5 C
Paris

À Perros-Guirec, le Grand hôtel manque de bras pour ouvrir le rooftop

Le Grand hôtel n’échappe pas à la galère du recrutement. Hugo Corbillé, propriétaire des lieux, met en avant la possibilité pour les débutants d’être formés par son équipe.

Must read

La vue sur Trestraou ne fait pas tout. Au Grand hôtel aussi, on peine à boucler les recrutements. Au point de retarder l’ouverture du rooftop prévue mi-mai, au dernier étage de l’établissement perrosien, où trônent un restaurant et une brasserie avec terrasse qui n’attendent plus que l’ouverture. Dix personnes de plus dont un manager, pour majorité en contrat à durée indéterminée (CDI), sont nécessaires au bon fonctionnement de ce « toit terrasse » et du restaurant de l’hôtel. « Nous avons une activité à l’année et le CDI permettra aux personnes de se loger plus facilement », expose Hugo Corbillé. (…) Lire la suite sur Le Télégramme

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »