mar 28 juin 2022
25 C
Paris

Recrutement : ces entreprises misent sur des méthodes surprenantes

Quelque 200.000 postes sont à pourvoir dans l'hôtellerie-restauration, 10.000 dans l'industrie agroalimentaire. Face à la pénurie de candidats, des entreprises tentent d'innover avec des techniques parfois surprenantes.

Must read

Recherche candidats désespérément. Certains secteurs sont bien à la peine pour recruter, alors que de nombreux postes restent vacants. Au point même que certains employeurs tentent le tout pour le tout pour convaincre.

Le secteur agroalimentaire est l’un de ceux qui manquent cruellement de bras. Un groupe agroalimentaire breton a donc lancé des ateliers pour faire découvrir ses chaînes de fabrication… avec des lunettes 3D, comme dans un jeu de réalité virtuelle. L’entreprise a tellement de mal à recruter qu’elle part aussi à la rencontre des candidats en posant un stand d’information sur les parkings de centres Intermarché, avec qui elle collabore.

« Je viens acheter un petit truc et hop, ça y est, on me propose un emploi », se réjouit dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article un des clients alpagués par le groupe, qui compte 300 postes à pourvoir rien qu’en Bretagne.

Les retraités mobilisés

Certains employeurs vont jusqu’à recruter ceux qui avaient déjà quitté le marché du travail : les retraités. Vincent Gontier, directeur du restaurant « L’armoire à délices » à Cherbourg, peine tant à embaucher qu’il mise sur cette dernière solution. « En 17 ans de métier, je n’ai jamais connu ça », déplore-t-il dans le reportage du 13H ci-dessous. En une semaine, il a reçu quatre CV, soit plus que le nombre d’offres, dont une candidate de 74 ans. Au-delà du complément de revenu, ce type d’emploi « nous permet de voir du monde, de discuter aussi, pourquoi pas de faire des rencontres », confie une aspirante. (…) Lire la suite sur TF1 Info

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :