Rétrospective 2021 | Les transactions hôtelières les plus importantes

La lettre CF NEws Immo publie régulièrement une synthèse des transactions immobilières de l'année. De la logistique à la grande distribution en passant par le résidentiel, tous les secteurs sont passés au crible avec l'hôtellerie en premier plan.

42

Numéro 1, Le Timhotel Berthier devenu le B&B Hôtel Paris 17 Batignolles

Concernant l’hôtellerie, le plus grand investissement hôtelier de l’année selon CFNews a été bouclé sur le segment économique, avec les 253 chambres Timhotel Berthier, dans le 17e parisien. Renommé depuis B&B Hôtel Paris 17 Batignolles , il est devenu la propriété de  Swiss Life Asset Managers pour 73 M€ (≈ 289 000 €/clé). Soit la plus grande transaction unitaire du marché hôtelier hexagonal en 2021 ! D’après nos sources, l’établissement avait été marketé 50 M€.

À la deuxième place, on retrouve l’hôtel 4* La Pérouse à Nice, ancienne propriété des Hôtels du Roy puis de Maranatha cédé par Colony Capital à Extendam « en lead », aux côtés de Catella Hospitality Europe et de Cèdre pour près de 40 M€ selon nos sources. Cela nous amène à une valorisation de près de 715 000 euros la clé, un record en région !

En troisième position, on retrouve un deal de fin d’année : le futur 4* Pure Valley, installé au cœur de la station de ski les Ménuires, en Auvergne-Rhône-Alpes, a été repris en vefa par un club deal  formé par VistaAquasourçaCeraSerfim et APartners Capital, qui gérera également le bien. Une opération, signée auprès du promoteur Cogeco, qui valorise ce futur hôtel de 104 chambres 34 M€ selon nos informations (327000 euros la clé).

Dans le cadre de la cession d’actifs de feu Maranatha, le quatrième dossier de l’année est signé Colony Capital : le fonds a vendu off market à LOV Group, la société de Stéphane Courbit, la Résidence du Roy, un 4*  situé 8 rue François Ier, dans le Triangle d’Or de Paris. Le bruit court que cette transaction avoisinerait les 30M € ce qui valoriserait la chambre à près de 769 000 euros mais avec un ROI tant en occupation qu’en prix moyen pertinent selon les hôteliers interrogés que le La Pérouse de Nice qui sera confronté à la saisonnalité et à un marché MICE beaucoup plus faible. En matière d’investissement hôtelier, Lov Hotel a toujours fait un choix pertinent dans le segment « ultra-luxe » : les Airelles, Grand Contrôle en sont les parfaites illustrations. Fort de son réseau, de son positionnement « exclusif » et premium,  il ne fait aucun doute que cette dernière acquisition s’inscrira parfaitement, après travaux, dans cette logique de maison exclusive.

En cinquième place, on retrouve une transaction en région Breatgne : Beautiful Life Hotels, le groupe du breton Gérard Gicquel, cofondateur de Samsic avec Gérard Roulleau (Gérard Roulleau qui s’est également lancé dans l’activité hôtelière avec l’acquisition de 3 hôtels dont l’Emeria Dinard et qui vient de lancer sa collection Forstyle Hôtels collection )  a acquis – via deux transactions distinctes – deux 4* à Saint-Malo, qui cumulent un peu plus de 6 000 mètres carrés, pour une bonne centaine de chambres. Le Grand Bé, doté de 56 chambres, est cédé par des privés. Les 46 chambres du Grand Hôtel de Courtoisville, ont été cédées par sa famille historique. Ce portefeuille s’est valorisé, selon CF NEws,  un peu moins de 30 M€ selon nos informations. Avec 11 établissements à ce jour implantés principalement en région Bretagne (de Saint-Malo à Nantes !), parions sur une acquisition parisienne intra-muros  à venir (la seule acquisition en région IDF étant à ce jour Les Etangs de Corot que l’on a connu, par le passé, opéré par Sodexo).

À surveiller en 2022 :  certains actifs encore détenus par Colony (opérés par Indevho) seront l’objet de toutes les convoitises.

 

Article complet sur sur CFNews

Publicité 4