Suisse | Avec la pandémie, davantage de réservations directes pour l’hôtellerie suisse

Durant l'année écoulée, les hôteliers suisses ont enregistré plus de réservations directes qu'en 2019. Pour autant, le poids des plateformes de réservation en ligne reste très important et la branche demande la fin des clauses de parité imposées par ces acteurs

10

Face à la pandémie, la clientèle a privilégié la prise de contact directe avec les hôtels pour réserver leur séjour en Suisse. Selon l’étude annuelle menée par l’Institut du tourisme de la Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale Valais (HES-SO Valais-Wallis) et l’association HotellerieSuisse, les réservations par canaux directs (téléphone, e-mail, site des hôtels…) représentent 62,5% des nuitées, avec une augmentation de 5% par rapport à 2019.

«Nous avons observé ces dernières années une stabilisation des réservations directes, précise Roland Schegg, auteur de l’étude et professeur à l’Institut du tourisme de la HES-SO. Une des explications est que les hôtels ont mis à jour leurs sites.» Mais la pandémie a aussi joué un rôle dans cette hausse en modifiant la provenance des hôtes. «En 2020, 69% de la clientèle était suisse», souligne Roland Schegg. Une population qui a privilégié le contact direct avec les hôtels par e-mail (19,1% des nuitées) et par téléphone (18,2%). La situation a en revanche été défavorable aux agences de voyages et aux tour-opérateurs dont la part des réservations est passée de 5% en 2019 à 2,9% en 2020.

Renforcer sa présence numérique (…) Lire la suite sur Le Temps