Repartir avec la déco d’un grand hôtel sous le bras: une nouvelle façon de retrouver l’esprit de l’évasion chez soi

10

Symboles d’évasion et d’une certaine idée du luxe, les décorations des palaces séduisent les foules sentimentales, qui y projettent leurs rêves et peuvent aujourd’hui les acheter aux enchères, comme à l’InterContinental Paris Le Grand.

Ce matin-là, dans le décor grandiose du Salon Opéra de l’InterContinental Paris Le Grand, les cartons s’accumulent. Rideaux des chambres numérotées, fauteuils en velours rouge ou en tissus bleus, tabourets, tapis, consoles, dessertes sur roulettes, affiches, tables, chaises en cuir rouge du Café de la Paix… Tout le décor du Grand Hôtel tel que l’ont connu les voyageurs qui en témoignent dans le dernier livre d’or, doit disparaître ce mercredi aux enchères (1). Depuis hier, l’ensemble est exposé sous la grande verrière rénovée, qui n’a jamais vu ça depuis la création de ce monument de l’hôtellerie parisienne le 5 mai 1862. Derrière le cordon de sécurité sanitaire, le public défile comme dans un musée.«Il s’agit d’une décoration récente et non d’époque», prévient le commissaire-priseur Thierry de Maigret, qui a tapé le marteau de la première vacation, l’an dernier, à Drouot. Qu’importe. «Ce qui compte, c’est l’association de l’objet et du souvenir», souligne Christophe Laure, directeur général(…)

Publicité 3