Plan de relance du tourisme: le classement des hôtels va être modernisé selon Atout France

Le classement de l'offre hôtelière française, qui va aujourd'hui de un à cinq étoiles, va être modernisé et adapté aux mutations du secteur afin d'intégrer l'offre en plein essor des «auberges collectives ou hostels» et mieux valoriser les efforts en matière de développement durable, a annoncé mardi un responsable d'Atout France.

28

Fruit d’un «travail partenarial» ces derniers mois, entre Atout France qui promeut la destination touristique française à l’étranger et les organisations professionnelles de l’hôtellerie-restauration (GNI, Umih, GNC), «des mesures concernant le classement» des hôtels «seront annoncées dans le cadre du plan de reconquête du tourisme», a annoncé Guillaume Lemière, directeur des affaires juridiques et réglementaires d’Atout France lors du congrès du syndicat patronal GNI-Synhorcat.

Verdict samedi

Ce plan sera dévoilé samedi par le Premier ministre Jean Castex lors d’un déplacement en région Centre, a indiqué de son côté l’Elysée. Le classement des hôtels sera ainsi «modernisé, adapté aux innovations de l’offre et aux mutations du secteur», avec une «entrée en vigueur espérée, sous réserve des annonces du gouvernement, au 1er avril 2022», a précisé Guillaume Lemière devant les professionnels indépendants de l’hôtellerie restauration adhérents du GNI.

Directeur des affaires juridiques et réglementaires chez Atout France @credit linkedin

Ainsi, les critères de développement durable, de numérisation de certains services («check-in» dématérialisé…) ou de nouveaux usages (hôtel «lieu de vie», espaces de travail…) devraient désormais être pris en compte, tandis que le classement des meublés touristiques, «encore confidentiel», sera modernisé afin que davantage de locations saisonnières soient classées, par «souci d’équité» vis-à-vis des hôteliers, a justifié G. Lemière. Les nouveaux critères de développement durable seront «atteignables et accessibles», a-t-il promis.

Aussi de nouvelles tendances observées dans le développement des projets hôteliers devraient être intégrées, comme la prise en compte de la mutualisation«, entre deux hôtels proches, de services et d’équipements tels qu’une piscine, un spa ou un restaurant, courant 2022.

Quant à l’offre innovante et en plein essor des «auberges collectives ou hostels» (Joe and Joe, Generator, Meininger, UCPA…) fréquentés par une clientèle jeune, elle devrait faire l’objet d’un «nouveau classement», a expliqué le responsable d’Atout France.

Publicité 4