jeu 11 août 2022
32.3 C
Paris

Nice : La suspension de l’arrêté sur les locations saisonnières « pénalise fortement l’hôtellerie »

Les professionnels du secteur rejettent « la rupture d’égalité » invoquée par la décision du tribunal administratif lundi

Must read

« Les hôteliers et les restaurateurs ne sont pas logés à la même enseigne que les loueurs. Il n’existe pas d’égalité entre eux et nous », s’agace Denis Cippolini, après la suspension de l’arrêté municipal interdisant les locations saisonnières du 6 au 20 février à Nice. Le président de la Fédération de l’hôtellerie, de la restauration et du tourisme Nice Côte d’Azur conteste haut et fort la décision du tribunal administratif.

« Le deux poids deux mesures semble malheureusement être devenu la règle dans ce combat inégalitaire qui nous oppose, aujourd’hui plus encore qu’hier. Un combat dont, une fois de plus, nous ne sortons pas gagnant », déplore le responsable.

« 80 % des hôtels fermés à ce jour »

Le président des hôteliers pointe le comportement des utilisateurs de locations saisonnières, comme le maire de Nice l’a fait dans son communiqué lundi soir. « Aucun cluster (…) Lire la suite sur 20minutes.com

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »