mar 28 juin 2022
15.7 C
Paris

Monde | Tourisme sportif – Une opportunité enrichissante pour les hôtels

- Par Saniya Zanpure & Dipti Mohan - L'industrie mondiale du tourisme sportif, selon les rapports de l'industrieévalué à 458,8 milliards de dollars américains en 2019, est l'un des segments du tourisme à la croissance la plus rapide, avec un TCAC de 16,1 % qui devrait atteindre 1 803,7 milliards de dollars américains d'ici 2030. En 2019, les États-Unis à eux seuls ont enregistré 180 millions de visiteurs liés au sport, générant 69 millions de nuitées pour les hôtels.

Must read

Le marché du tourisme sportif, comme tous les autres segments du tourisme, a été touché en raison des restrictions de voyage liées au COVID-19, la valeur du segment ayant chuté à 323,42 milliards de dollars américains en 2020. Cela dit, contrairement aux réunions d’entreprise et autres événements, les événements sportifs ne peuvent pas être hébergés en ligne. En conséquence, dès que la situation autour du coronavirus s’est stabilisée et que des mesures de précaution ont été mises en place, les voyages liés au sport ont repris, donnant une impulsion parfaite à la reprise de l’industrie hôtelière. Intercontinental Hotels Group, par exemple,

Les événements sportifs mondiaux tels que la Coupe du Monde de la FIFA, les Jeux Olympiques, les courses de Formule 1, etc. assurent un afflux important de visiteurs vers la destination hôte, attirant des spectateurs internationaux et nationaux du monde entier. Ces méga-événements sont connus pour stimuler la demande hôtelière pendant la période spécifiée. La Coupe du Monde de la FIFA 2014 qui s’est tenue au Brésil, par exemple, a attiré plus d’un million de voyageurs internationaux et 3 millions de spectateurs nationaux. L’occupation des hôtels à Rio de Janeiro a augmenté de 12 à 18 points de pourcentage entre juin et juillet 2014 par rapport à la même période en 2013. Pendant ce temps, lors de la Coupe du Monde de la FIFA 2018 en Russie, l’occupation de Saint-Pétersbourg a battu un record de trois ans, passant à 88 % de juin à août 2018. Les hôtels de Moscou ont également observé une moyenne de marché impressionnante de 87,4 % d’occupation au cours de la période.

Cette tendance s’est poursuivie même après le COVID, une fois les cas maîtrisés et les voyages repris. Le tournoi très attendu de Wimbledon, qui a débuté en juin 2021 et était limité aux spectateurs nationaux, a aidé les hôtels du Royaume-Uni à ramener les tarifs moyens aux tarifs d’avant la pandémie tout en maintenant le taux d’occupation à environ 60 % tout au long de la période. La Formule 1, avec sa base de fans croissante, a également stimulé la demande pour les villes accueillant le Grand Prix. L’Australie, qui avait imposé les interdictions de voyager les plus strictes depuis mars 2020, a rouvert ses portes aux voyageurs internationaux en février 2022, et le Grand Prix de Melbourne a été l’un des premiers événements sportifs du pays à accueillir les fans après la pandémie. Les hôtels de Melbourne prévoyaient que le taux d’occupation grimperait à 94%, mais il a bondi à un remarquable 96%, bien supérieur aux niveaux d’occupation pré-pandémiques. Montréal aussi a déjà un taux d’occupation culminant à 83 % pour le Grand Prix en juin de cette année. Un optimisme similaire entoure la Coupe du Monde de la FIFA 2022 qui se tiendra au Qatar plus tard cette année, incitant les agents hôteliers à s’engager sur des objectifs de vente supérieurs à ceux atteints en 2014 et 2018. Il y a un développement important des infrastructures et de l’offre hôtelière en cours pour accueillir le demande.

En Inde, le tourisme sportif reste un segment de niche à fort potentiel

Le COVID-19 a paralysé le tourisme sportif en Inde. Alors que le nombre de cas augmentait, le pays a pris des mesures prudentes pour reprendre les voyages. En conséquence, même lorsque les restrictions ont été assouplies, les spectateurs n’étaient pas autorisés lors des événements sportifs. La Super League indienne (ISL), une ligue de football professionnel masculin, qui s’est tenue à Goa de novembre 2020 à mars 2021, a été le premier méga événement sportif du pays depuis la pandémie. Tout au long de la période, les hôtels de Goa ont accueilli les équipes dans un environnement contrôlé et des bio-bulles, augmentant le taux d’occupation. La réussite de ces événements immédiatement après la première vague a également contribué à renforcer la confiance des voyageurs d’agrément dans Goa en tant que destination « covid-safe ». Par conséquent, (…) Lire la suite sur Hospitality Net

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :