mar 28 juin 2022
21.6 C
Paris

Martinique : un directeur d’hôtel accepte le confinement en espérant « une haute saison de qualité » en novembre

Les touristes quittent peu à peu la Martinique depuis l'annonce ce mardi du reconfinement de l'île en raison de la violente flambée épidémique.

Must read

« Il faut faire en sorte d’avoir une haute saison de qualité, avec le moins de cas de Covid possible » en novembre, espère mardi 10 août sur franceinfo le directeur général de l’hôtel quatre étoiles Bakoua, aux Trois-Îlets, en Martinique Yves Jacquet qui « comprend très bien la situation »« On sait que l’hôpital est en surchauffe. Ce n’est vraiment pas la peine d’avoir des touristes supplémentaires. »

franceinfo : Quelle est la situation pour vous ?

Yves Jacquet : La situation est devenue encore plus compliquée. Après la première annonce d’un confinement, on avait déjà des désistements de clients. Maintenant avec l’annonce d’hier, les clients me disent que ce n’est pas la peine de rester avec les plages fermées et les déplacements limités à un kilomètre. Le peu de touristes qu’on a prévoit de partir. 80% d’entre eux raccourcissent leur séjour et demandent à être remboursés.

« L’hôtel se vide petit à petit. »

Yves Jacquet

à franceinfo

Invités par le préfet à quitter la Martinique, vos clients partent finalement d’eux-même ?

Absolument, et nous ne faisons aucun problème pour que les clients puissent repartir avec un remboursement. On comprend très bien, on sait que l’hôpital est en surchauffe. On a un gros problème en Martinique. Quand on voit le nombre de lits occupés dans les hôpitaux et que ça continue à monter, c’est catastrophique ! Ce n’est vraiment pas la peine d’avoir des touristes supplémentaires qui pourraient venir gonfler encore plus le système hospitalier qui est déjà dans le rouge.

Vous semblez très bien accepter ce confinement et le remboursement de vos clients…

Le problème, c’est qu’on fait comment ? On dit aux clients que c’est de la faute à l’État ? Non, on n’est pas du tout dans ce discours. Les clients nous ont fait confiance. Il y a un gros problème, donc on le résout rapidement, ça se passe très bien, et finalement ils nous disent qu’ils reviendront à la haute saison. Ce n’est pas la peine de jouer aux mesquins en (…) Lire la suite sur France TV Info

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :