Le Téléphérique : un « Nouvel » hôtel à Avoriaz

29

Le futur établissement créé par Jean Nouvel a dû être modifié avant d’être validé.

Pour le groupe Pierre & Vacances, qui porte le projet, l’hôtel Le Téléphérique sera un bâtiment signal, symbole fort de la redynamisation d’Avoriaz. Son président Gérard Brémond, fondateur visionnaire de la station des Portes du Soleil créée ex-nihilo il y a cinquante-cinq ans, a souhaité un projet d’envergure dont l’architecture doit dialoguer et être en rupture avec l’environnement, comme cela figure au PLU. Alors que Jacques Labro avait conçu la station depuis sa création, sa réalisation a été confiée à l’architecte star Jean Nouvel.

Un projet controversé

Le bâtiment, dont le permis de construire a été délivré en février 2021, verra le jour dans le bas de la station, point d’arrivée de l’ancien téléphérique, en lieu et place des anciens garages et du parking de la Serma, la société des remontées mécaniques d’Avoriaz. Construit au bord de falaise, il s’étendra sur plus de 80 mètres de long et sur six étages. Ses façades déstructurées, en lien avec l’architecture mimétique existante, seront recouvertes d’ardoises de Morzine, dans la mesure du possible, rythmées par des ouvertures en verre.

« Le toit-terrasse arrivera au niveau du front de neige pour faciliter l’accès au public et en gênera pas la vue. D’ici le panorama est à couper le souffle sur les sommets et la vallée », assure Fabien Trombert, le nouveau maire de Morzine-Avoriaz, qui « a hérité du projet ».

Car si l’édile reconnait volontiers l’aubaine de créer 450 lits chauds hôteliers et un projet intéressant sur le plan architectural, le projet initial avait suscité des oppositions. « Le bâtiment ressemblait davantage à une barre d’immeuble en verre, alu et bois qui détonnait dans le paysage. Alors nous avons réuni les parties concernées et poser nos conditions – parfois non sans mal – pour que des changements majeurs soient effectués ». (…) Lire la suite sur EcoMedia