La Défense dit «niet» aux tours géantes Hermitage

Lancé il y a plus de dix ans, le projet pharaonique des deux tours de 92 étages portées par le Russe Emin Iskenderov subit un nouveau coup d’arrêt qui, cette fois, pourrait être définitif. En cause notamment, des doutes persistants sur les capacités financières du promoteur.

10

Les tours géantes Hermitage, ne toiseront pas, du haut de leurs 92 étages et de leurs 323 m, le quartier d’affaires de La Défense (Hauts-de-Seine). Lassé d’attendre « les garanties financières » qu’il réclamait, le conseil d’administration de l’établissement public Paris La Défense a décidé, à l’unanimité, que la situation actuelle ne permettait pas de conclure de promesses de vente avec la société Hermitage dirigée par le Russe Emin Iskenderov. Article complet sur Le Parisien

Publicité 4