dim 26 juin 2022
19.9 C
Paris

« J’ai quitté le métier le plus facile pour le plus difficile »: les confidences de David Cozette, ancien commentateur sportif devenu hôtelier à Hyères

Voix du basket français pendant 30 ans, le journaliste sportif David Cozette a repris l’hôtel Bor, à Hyères, juste avant que n’éclate la crise du Covid. Un choix qu’il ne regrette pas.

Must read

Un matin baigné de soleil du côté de La Capte, face à une mer d’huile et la silhouette des îles d’Or, la terrasse de l’Hôtel Bor offre une certaine idée du paradis sur Terre.

Le journaliste sportif David Cozette et sa femme sont à la tête de cet établissement trois étoiles et de son restaurant depuis deux ans.

Rencontre avec celui qui a fait vibrer plusieurs générations de fans de basket, avant de régaler les amateurs de bonnes tables.

Comment s’annonce la saison estivale?
Pas trop mal. On est à peu près en place. Il nous manque juste un serveur. On espère, enfin, faire une année entière, sereine, avec une équipe stable!

Vous avez repris l’Hôtel Bor juste avant la pandémie de Covid. Comment avez-vous vécu cette période?
Effectivement, on a ouvert le 11 mars 2020 et on a dû fermer… le 14, à cause du confinement. Pour une première saison, on pouvait espérer mieux! Heureusement, même si les deux dernières années ont été difficiles côté organisation, elles ont quand même été bonnes économiquement.

À aucun moment, vous n’avez regretté ce choix de vous lancer dans l’hôtellerie-restauration?

Non, déjà parce qu’on avait conscience qu’on vivait quelque chose de surréaliste. Ce n’était pas comme si on s’était planté. Ce choix de vie répondait à une logique qui, finalement, nous a très vite donné raison. (…) Lire la suite sur Var Matin

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :