« J’ai eu envie d’une vie normale » : des employés de l’hôtellerie-restauration se reconvertissent

Le secteur de l’hôtellerie-restauration aurait perdu entre 100 000 et 140 000 employés depuis le début de la crise sanitaire. Certains pensaient déjà à la reconversion avant la pandémie, d’autres y ont été contraints mais ne veulent plus faire machine arrière… Ils témoignent.

22

Tony, 35 ans, a troqué le tablier contre le bleu de travail

« J’ai bossé plus de quinze ans comme chef de cuisine, dans des restaurants parisiens. En mars 2020, j’étais sur le point de signer un CDI comme formateur crêpier quand le confinement est tombé. Mon employeur a annulé le contrat et j’ai atterri à la case chômage. Je me suis rabattu sur le BTP, je fais surtout des chantiers de rénovation d’intérieur. Ça me permet de prendre du recul, j’ai réalisé que je menais une vie de fou ! Je faisais des journées de 12 heures, week-end compris, je voyais à peine ma fille de cinq ans. Je me renseigne pour suivre une formation de grutier, changer de voie. » (…) Lire la suite sur Ouest France