Interview BTN | François Gaillard, directeur général, OnlyLyon Tourisme

La ville de Lyon est un pôle d'attraction pour ceux qui recherchent la joie de vivre gauloise, le romantisme, la culture et la gastronomie. François Gaillard, directeur général d'OnlyLyon Tourisme, partage les solutions pragmatiques de sa ville pour faire face aux défis posés par le Covid-19, et sa feuille de route pour se remettre sur les rails cet été.

21

 

Breaking Travel News : Avec la reprise des voyages internationaux heureusement de retour à l’horizon, comment voyez-vous l’année prochaine se dessiner pour le secteur du tourisme à Lyon

François Gaillard : On entend beaucoup parler de « revenge travel » et cette tendance se confirme par le succès de nos campagnes de relance. Nous attendons le retour des visiteurs cet été, à commencer par les Français et les Européens.

Les voyageurs internationaux seront de retour progressivement en fonction de l’évolution de la situation, de la réouverture des vols et des frontières.

En effet, après une longue période de frustration, nous pensons que les gens seront prêts à voyager à nouveau massivement, pour rattraper le temps qu’ils ont été enfermés chez eux ou dans leur pays.

Nous sommes donc très optimistes pour les prochains mois.

BTN : Décrivez l’expérience du confinement à Lyon, et comment cela se compare-t-il à l’agitation des temps normaux.

FG : C’était évidemment une expérience jamais vue !

Un film de drone a été tourné pendant cette période, et c’est assez étonnant de voir les berges du fleuve, les rues et les principaux monuments de la ville totalement vides.

En tant que professionnels du tourisme, ces images étaient assez tristes mais, d’un autre côté, elles étaient aussi assez poétiques.

Nous avons profité de cette période pour travailler sur des projets de fond et renforcer notre collaboration avec nos partenaires en organisant des webinaires.

Nous avons appris à travailler de manière différente et adaptée à la situation.

BTN : Qu’est-ce qui fait de Lyon la destination idéale à visiter après la pandémie ?

FG : Lyon est réputée pour sa qualité de vie, les visiteurs apprécient cette destination terre-à-terre, avec de nombreux parcs et jardins, des pistes cyclables et facilement accessible à pied.

Les gens recherchent désormais ce genre de destinations, à la fois authentiques et loin de la foule.

Nous avons tous besoin d’interactions sociales et Lyon est l’endroit idéal pour rencontrer des locaux : il y règne une atmosphère très conviviale dans la ville, les habitants sont très accueillants, toujours heureux de rencontrer des gens de l’étranger.

En plus de cela, Lyon a tellement à offrir en termes d’expériences exclusives et nous savons que c’est quelque chose que les visiteurs recherchent aussi.

Avec 2000 ans d’Histoire classés par l’UNESCO, une offre incroyable en terme de gastronomie mais aussi un patrimoine unique en soie, mode et cinéma, Lyon a beaucoup à offrir.

Enfin, nous avons lancé une « charte Tranquillité d’esprit » dans laquelle les professionnels des affaires et du tourisme du Grand Lyon s’engagent à prendre en charge les visiteurs de manière durable, y compris des mesures de sécurité en raison de la pandémie.

Nous souhaitons que les visiteurs se sentent en sécurité dans la ville, de leur arrivée à leur départ.

BTN : Pourquoi la collaboration au sein de l’industrie mondiale du voyage est-elle essentielle pour aider à la reprise ?

FG : Nous sommes impliqués dans de nombreux réseaux internationaux différents car nous pensons qu’ensemble, nous sommes plus forts.

Nous avons même créé il y a une dizaine d’années un réseau international de villes autour de l’alimentation et de la gastronomie, appelé Delice, dont nous sommes très fiers.

L’industrie du tourisme est une affaire internationale, il n’y a pas de concurrence, seulement une collaboration avec les autres destinations.

Cette crise a également mis en évidence les limites et les dérives de l’industrie du tourisme, nous devons travailler ensemble pour façonner le tourisme de demain, en avançant dans la bonne direction pour les générations futures.

BTN : Quelles tendances en matière de voyage voyez-vous émerger alors que le monde rouvre ses portes au voyage ?

FG : Les gens recherchent des expériences exclusives en petits groupes et sont prêts à rencontrer les locaux.

Nous pensons que les voyageurs rechercheront également des destinations alternatives car la plupart des capitales européennes souffrent désormais du surtourisme. Lire la suite sur Breaking Travel News