lun 15 août 2022
18.5 C
Paris

Flunch veut se séparer d’une soixantaine de restaurants

L’enseigne de restauration française Flunch, qui vient de demander à être placée sous procédure de sauvegarde, envisage de céder une soixantaine de restaurants, soit 1300 postes concernés.

Must read

Après Courtepaille cet été, c’est au tour de Flunch d’être ébranlée par la crise sanitaire. Cette « mythique » enseigne de restauration, qui compte 227 établissements (dont 66 franchisés) et accueille 55 millions de clients par an (hors crise du Covid-19), a demandé à être placée en procédure de sauvegarde auprès du tribunal de commerce de Lille (Nord). Elle a aussi annoncé un projet « de redimensionnement de son parc de restaurants » avec « la possibilité d’ouvrir un PSE (plan de sauvegarde de l’emploi), après consultation des représentants du personnel » : une soixantaine d’établissements sont ainsi menacés, soit environ 1300 salariés concernés.

« Cette procédure de sauvegarde permettra de déployer un plan d’urgence qui est : 1, accélérer la transformation de l’enseigne lancée l’an dernier (ventes à emporter, kiosques à thèmes…) afin de mieux répondre aux attentes des consommateurs. Et 2, proposer à la reprise une soixantaine de restaurants maximum en donnant la priorité aux collaborateurs et aux franchisés », explique une porte-parole. L’objectif étant de ne garder que les établissements les mieux placés et les moins déficitaires pour relancer au mieux l’enseigne une fois qu’elle pourra de nouveau servir ses clients : « En sachant que la difficulté, c’est justement qu’on ne sait pas quand on pourra le faire », souffle la porte-parole de « la première chaîne française de restauration en libre-service ». (…) Lire la suite sur LeParisien.fr

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »