Ex-salariés de l’hôtellerie-restauration, ils ont changé de vie avec la crise sanitaire

Depuis mars 2020, 110.000 salariés de l'hôtellerie-restauration ont quitté le métier et se sont reconvertis. Nous avons rencontré deux d'entre eux.

20

Pour la première fois, c’est lui qui va se faire servir. À 22 ans, Louis Jacquemin a travaillé trois ans dans la restauration, pour un salaire de 1 200 euros pour treize à quatorze heures de service par jour. Le rush quasi permanent.

“En restauration, on n’est jamais assez nombreux. Et c’est un des inconvénients un peu de ce travail-là. On est obligé de courir pendant le service. On se fait un footing de deux heures en fait, on supporte des plateaux qui sont immenses, on est obligé d’ouvrir les portes avec nos pieds”, raconte le jeune homme.
À son âge, ce n’est pas l’énergie qui lui manquait pour continuer, mais le manque de temps consacré à ses proches. “On finit entre 23h et 2h, ça dépend des évènements. Il est difficile d’avoir ses week-ends en restauration. Et nos copains, ils travaillent en semaine normalement”, confie Louis.
La pandémie lui a donné l’occasion de réfléchir (…) Article complet sur LCI