lun 15 août 2022
18.5 C
Paris

Crise du Covid-19 : la fermeture des frontières, une catastrophe économique pour la Polynésie

Jusqu’à mercredi, le tourisme était admis comme motif impérieux de voyage, afin de préserver l’économie polynésienne. Ce n’est plus le cas

Must read

« Ce ne sont pas les mutants du Covid qui nous tueront mais la crise économique » : la fermeture des frontières est une catastrophe en Polynésie française où le tourisme est le pilier de l’économie. « Dans deux semaines on n’aura plus d’arrivée du tout de nos principaux marchés émetteurs pour au moins deux mois, peut-être trois », a déclaré Thierry Brovelli, directeur de l’hôtel Intercontinental Tahiti et coprésident du Conseil des Professionnels de l’Hôtellerie.

Depuis le 31 janvier, la France a fermé ses frontières aux pays extérieurs à l’Union européenne, « sauf motif impérieux ». Tous les déplacements en provenance et en direction de ses territoires ultramarins sont également soumis à la production de motif impérieux. La décision est mal comprise en Polynésie où l’épidémie reflue après un pic en novembre. Le président de cette collectivité autonome y était d’ailleurs opposé mais le contrôle des frontières reste une compétence d’État. (…) Lire la suite sur SudOuest.fr

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »