Canada | Montréal, le visage humain du projet Humaniti

Le projet Humaniti comprend un hôtel de 193 chambres et suites, 314 unités de location à long terme, 158 condos, un spa, un gym à la fine pointe, un restaurant gastronomique, une boulangerie et un supermarché Avril, entre autres. Dès juin, on pourra découvrir cette « communauté verticale évoluée » pour des vacances chez soi.

13

Un mois avant l’ouverture, Marie-Michèle Thibault et Mathieu Larochelle, respectivement

Mathieu Larochelle credit Linkedin

directrice du marketing et directeur général de l’hôtel Humaniti, nous montrent le centre du « H ». Ce « trait » passerelle de 12 étages, qui relie la tour de condos à l’édifice où se trouvent le

Marie-Michèle Thibault credit Linkedin

supermarché, les bureaux et la terrasse avec piscine, constitue l’hôtel.

L’audacieux design du complexe est signé Lemay + Escobar. Au neuvième étage se trouve le spa dessiné par l’architecte Jean-Pierre Viau et l’entrée de l’« Hyper Gym » sur deux niveaux, équipé de superbes appareils hydrauliques en bois NOHrD.

Les chambres, situées entre le 10e et le 19e étage, ont un design épuré, dans les tons de jaune et de sarcelle. On peut y admirer une image poétique de la photographe Éliane Excoffier. Propriété du groupe immobilier Cogir (et de la FTQ), membre de la collection d’hôtels indépendants Autograph, de Marriott, Humaniti fait une belle place aux artistes québécois, avec, entre autres, la sculpture Anima de Marc Séguin, au cœur de la cour intérieure qui s’étend de l’avenue Viger à la rue De La Gauchetière.

Avec sa volonté de mêler clients d’hôtel, locataires et propriétaires de condo dans les espaces communs, Humaniti se targue d’être une « communauté verticale évoluée ». Sur le plan de l’accueil, on vise également une approche humaine redéfinie. Les « artisans » de l’expérience client seront polyvalents et s’occuperont d’accompagner chaque visiteur du début à la fin.

« C’est un concept qui, en plus d’être personnalisé, cadre parfaitement avec l’environnement sécuritaire qui est devenu une nécessité en temps de COVID-19. Les clients n’ont affaire qu’à une seule personne pendant leur séjour, avec le contact cellulaire d’un ou d’une collègue qui prend la relève quand l’employé termine son quart de travail, naturellement », explique Mathieu Larochelle.

Ouvrir en pandémie

Le directeur général et la directrice du marketing ont participé à l’ouverture d’un très grand nombre d’établissements en Amérique du Nord. Pour ces deux professionnels de l’hôtellerie, qui ont travaillé ensemble à plusieurs reprises depuis 2004, Humaniti est à la fois un virage à 180 degrés de leurs occupations plus récentes – surtout dans le cas de Marie-Michèle Thibault, qui tenait un poste sur mesure de gestionnaire de comptes marketing pour toutes les Amériques, chez Marriott International – et un retour aux sources qui fait du bien. (…) Lire la suite sur La Presse