Biarritz : L’extraordinaire rénovation de l’Hôtel du Palais

L'Hôtel du Palais à Biarritz renaît de ses cendres. Symbole de tout un pan d'histoire de la ville, la résidence impériale dévoile cet été son nouveau visage, fruit d'un lifting de longue haleine mené par l'Atelier Cos et l'architecte du patrimoine Isabelle Joly.

22

Amorcée en 2015, la mue de l’Hôtel du Palais touche à sa fin… Depuis sa réouverture, en mai 2021, les avis divergent : les néophytes sont émerveillés ; les habitués cherchent encore leurs marques. « De nombreux clients nous rendent visite depuis des années, parfois des générations… » Autant dire que pour eux, une rénovation est forcément clivante. Pourtant, force est de constater que grâce à sa nouvelle enveloppe, le seul palace de la Côte basque entre (enfin) dans le troisième millénaire…

A la manœuvre de ce projet titanesque, on trouve le cabinet d’architecture intérieure Atelier Cos, rompu à l’exercice de la métamorphose de bâtisses historiques (le Ritz Paris, le Four Season George V), et Isabelle Joly, architecte du patrimoine. Un nouveau propriétaire (le groupe américain Hyatt), s’est également ajouté à l’équation en cours de route. Il n’en fallait pas moins pour redorer le blason de cette bâtisse historique chère aux Biarrots.

La grande Histoire de l’Hôtel du Palais

La Villa Eugénie sort de terre en 1855. Un temps résidence secondaire de l’Impératrice Eugénie pour qui Napoléon III le fait ériger, ce paquebot amarré aux portes de l’Atlantique se transforme en hôtel-casino dès 1882 et prend son nom actuel une dizaine d’années plus tard. Ravagé par un incendie en 1903, il est rapidement reconstruit – quasi à l’identique –, exception faite de sa forme globale : un E en hommage à Eugénie. De Coco Chanel à Hemingway en passant par Barbra Streisand, l’adresse devient au cours du XXe siècle un repaire de stars et contribue fortement au rayonnement de la ville. En 2011, il reçoit même la distinction « Palace de France ».

Une renaissance structurelle

Dans la première phase de travaux opérée en 2017, l’hôtel du Palais a revu ses bases. « L’établissement s’est plus ou moins construit de lui-même, au gré des habitudes de son personnel et des agrandissements successifs », explique Hervé Jaillet, directeur de l’Atelier Cos. « Nous avons donc tâché de démêler les flux de circulation des surfaces invisibles pour rendre le travail de chacun plus fluide. » Lors de cette phase, le golf a laissé sa place à un jardin et la piscine a poussé ses murs de sa terrasse afin de libérer de l’espace pour ses mythiques cabanas.

La deuxième tranche du remodelage (2018-2019) concerne majoritairement l’aile ouest de l’hôtel. A l’instar du sous-sol, les chambres de ce tronçon manquaient de cohérence à la suite de rénovations successives. L’Atelier Cos s’est donc appliqué à rendre aux volumes historiques leur superbe, redessinant, par exemple, la vue océan depuis les salles de bain des suites.

De son côté, l’architecte Isabelle Joly a fait disparaître différents éléments superflus comme les traverses posées au milieu des majestueuses fenêtres du restaurant qui scindaient en deux la vue panoramique sur l’Atlantique. Les stores roulants ont eu aussi été enlevés (ouf !) et une terrasse Sud a vu le jour. (…) Lire la suite sur IDEAT