Accor va se servir des espaces vides de ses hôtels pour lancer un Airbnb du télétravail

Le groupe hôtelier entend créer, d'ici 6 à 12 mois, une plateforme qui permettra aux entreprises de réserver des places, inoccupées en journée, dans des hôtels pour que leurs salariés puissent télétravailler.

21

Loin d’être revenus à leurs niveaux d’occupation d’avant-crise, les hôtels tentent de trouver des solutions pour rentabiliser leurs chambres vides. Dans un entretien aux Echos, Sébastien Bazin, PDG d’Accor, rappelle que son groupe dispose de 5.200 hôtels, au sein desquels il y a des nombreux espaces inoccupés en journée. Ils “peuvent accueillir formidablement, dans chaque quartier, à moins de 10 minutes à pied ou à vélo, tous les télétravailleurs qui le souhaitent”, avance-t-il.

C’est pourquoi, il entend créer dans les 6 à 12 mois une plateforme digitale qui permettra d’apporter des solutions aux entreprises et à leurs salariés. Sébastien Bazin explique : “Nous pouvons devenir le “Airbnb du ‘flex office'”.

Réduction des mètres carrés

Il précise qu’il voudrait proposer “des solutions qui plairont à la fois au DRH qui veut savoir où et comment sont accueillis ses salariés, au directeur financier qui a besoin de maîtriser ses coûts et qui pourra réinvestir une partie des sommes économisées sur la réduction des mètres carrés de bureaux, et aux salariés qui veulent un choix large de destinations facilement accessibles et accueillantes près de chez eux”. (…) Lire la suite sur BFM Immo